OtherWorlds

J'ai rêvé d'un autre monde....
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deirdre Sawdien

Aller en bas 
AuteurMessage
Deirdre
Admin
avatar

Nombre de messages : 1
Monde : Azenor
Race : Muse
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Deirdre Sawdien   Sam 23 Fév - 17:24

Nom : Sawdien

Prénom : Deirdre

Surnom : ///

Âge : 112 ans mais possède un physique d'une jeune femme de 23 ans.

Race : Muse de la Comédie.

Monde : Azenor.

Métier : Membre du Grand Conseil

Armes : La jeune femme adore les armes, elle a sa propre collection dans ses appartements. Bien qu'elle aime les arbalètes ou arcs, elle préfère tout ce qui est tranchant. Dagues, poignards, couteaux, épées...Bien évidemment, ils ne servent pas qu'à décorer. Deirdre aime en porter sur elle, toujours les mêmes d'ailleurs. Ce ne sont pas forcément les plus beaux mais les plus plus pratiques. Elle possède deux dagues dans chacune de ses bottes, un poignard dans le dos et, dans un fourreau accroché à sa ceinture, une épée. Celle-ci est l'arme qu'elle apprécie le plus. Elle l'a avec elle depuis de nombreuses années et c'est la première qu'elle ait eu.

Pouvoirs : Comme toute muse, Deirdre est capable d'apporter l'inspiration que se soit à un dramaturge à cours d'idées ou un acteur, improvisé ou non, incapable de savoir comment jouer un rôle. Bien évidemment, elle ne peut modifier un comportement, elle ne contrôle aucunement les esprits et fort heureusement car bon nombre de personnes en pâtiraient. Par contre, elle peut insuffler ses pensées dans la tête de quelqu'un qui croira que les idées viennent de lui. Après, elle ne peut forcer à ce que ses conceptions soient acceptés. Malheureusement...
Légèrement lié à sa race, la jeune femme à un pouvoir de séduction. En effet, elle peut charmer quiconque, quelque soit le sexe. Ce n'est pas un simple charme comme n'importe qui, non, il est magique. Sa victime peut se sentir soit faiblement voir totalement attirée par elle. Elle ne peut en aucun cas faire en sorte que quelqu'un soit séduit par une autre personne. Cela ne la gêne aucunement puisqu'elle n'a jamais souhaité le faire. Après tout, elle n'est pas une entremetteuse! Certes, cela pourrait l'aider pour se débarasser de gêneurs mais il y a toujours d'autres solutions.
Son dernier pouvoir est celui qu'elle utilise le moins. Deirdre est capable de créer des illusions. Celles-ci peuvent être importantes comme faibles. Même si actuellement elle s'exerce peu, elle sait parfaitement l'utiliser. Bien évidemment, ce n'est pas venu tout seul, elle s'est entraînée il y'a bien des années et continue de temps en temps pour garder la main. D'ailleurs, elle aime s'exercer sur des vrais sujets et non sans cobayes ou sur un simple animal.

Description physique : Deirdre ne représente aucunement la muse que de nombreuses personnes se représentent. En effet, elle ne porte pas de toges blanches ni de sandales. La jeune femme trouve cette tenue grotesque et dépassée, après tout, il faut vivre avec son temps. Elle préfère porter des robes courtes, plus ou moins décolletées aux couleurs assez diverses (bien qu'elle préfère le marron). En dessous, elle porte d'épais collant qui ne laissent jamais, ou presque, voir sa peau. Portant déjà des tenues plutôt moulantes, la membre du Grand Conseil trouve vulgaire de laisser voir une trop grande partie de son corps. Non, elle n'est pas d'une pudeur excessive, bien au contraire mais elle considère qu'il faut avoir une certaine retenue. Afin de cacher ses épaules et car elle est aussi du genre frileuse, elle porte des vestes ayant toutes la même coupes. Celles-ci, souvent colorées, lui arrive aux niveau des genoux. Elles possèdent de grand cols que Deirdre apprécie particulièrement. Pour les chaussures, elle porte des bottes en cuir. Certes, elle en possède d'autres assez diverses mais elle chérie cette paire.
Niveau bijoux, elle n'en porte que deux. Elle ne souhaite pas ressembler à une décoration de fête. En effet, elle trouve grotesque toutes ces personnes qui font du bruit dès qu'elles font un geste tellement elles sont recouvertes de bracelets, bagues, colliers...Ce n'est pas pour autant qu'elle n'aime pas en porter, bien au contraire. Elle possède un pendentif en or et en forme d'étoile et une couronne de feuilles de laurier déposée sur ses cheveux.
En parlant de sa coiffure, cette dernière est très simple. Sa chevelure, châtain (couleur naturelle), n'est jamais attachée. Deux mèches, plus courtes que les autres encadrent un visage fin. En parlant de lui, les traits qui le composent sont très fins. Le nez, le menton sont pointues. Les yeux gris sont en légèrement en amandes et sont très expressifs. Ils semblent toujours être pétillants, comme si une idée trottait dans l'esprit de leur possesseur. Les sourcils, bien évidemment posés au-dessus, sont d'une grande finesse. Pour finir la description du visage: les lèvres. Celles-ci sont peu épaisses et recouvertent de rouge.
Il ne reste plus qu'une chose à dire sur le physique de Deirdre: Sa corpulence. La jeune femme est assez grande sans pour autant être une géante. Pour être plus précis, elle mesure environ un mètre soixante quinze.
La jeune femme n'est aucunement grosse ou maigre, elle fait un poids idéal. Elle possède aussi des formes qui ont de quoi plaire.

Description morale : Deirdre à un caractère des plus complexes. Il est dur de dissocier ses défauts de ses qualités tellement ceux-ci peuvent être aussi bons que mauvais.
Un des principales traits de la muse est sont incroyable talent de comédienne. Il est rare qu'elle ne joue pas un rôle quand elle s'adresse à quelqu'un. Pourquoi agit t'elle ainsi? Par amusement ou simplement pour avoir ce qu'elle souhaite. En effet, être versatile l'aide énormement. Certes, ce côté n'est pas toujours apprécier mais rares sont les personnes qui savent qu'ils se font berner. Sauf les intimes bien évidemment mais la jeune femme n'en a pratiquemment aucuns. Enfin des vrais...car autrement, elle est très bien entouré. Ne pas avoir de véritable relations intimes avec quiconque ne la gêne aucunement. Bien au contraire, elle préfère ne s'attacher à personne et que nul ne s'attache à elle. Pourquoi? Simplement car si elle devait perdre ce proche elle en souffrirait. Et puis, elle possède une haute place dans la société et on pourrait se servir de cet amis pour lui prendre sa place. De plus, elle aime que l'on ne la comprenne pas. Pour garder un petit côté mystérieux mais aussi que l'on ne sache pas ce qu'elle ressent. En parlant de ces états d'âmes, la muse n'aime pas montrer ses émotions, sauf les fausses bien évidemment. Elle n'est pas une grande sentimentale bien au contraire. Beaucoup de chose lui passe par-dessus la tête mais il lui arrive parfois d'être énervée ou attristée.
Beaucoup de personnes la qualifie de charmante mais elle ne l'est aucunement. Quand elle n'utilise pas son don de comédie ni son pouvoir de séduction, elle une jeune femme avec un caractère plutôt désagréable enfin tout dépend du point de vue. Ce qui est sûrement le plus insupportable est sa franchise. En effet, celle-ci aime dire ce qu'elle pense. Elle le fait souvent d'ailleurs, même quand elle s'improvise actrice. Bien évidemment elle n'est pas toujours comme ceci, elle sait quand il faut faire preuve d'hypocrisie. En effet, elle est manipulatrice et est capable de tout pour subvenir à ses fins. Méchante? Il est assez dur de dire si cette remarque est correct. Deirdre n'agit pas toujours que dans son intêret. Il lui arrive parfois d'aider.
Il lui arrive souvent d'aimé le silence et puis soudainement vouloir se retrouver dans un brouhaha totale. Non, elle n'est pas vraiment lunatique car elle est ainsi seulement avec le calme ou le bruit.
Deirdre est une jeune femme que l'on pourrait qualifier d'active. Elle est souvent en train de bouger et il est extrêmement rare de la voir assise à bouquiner. Elle apprécie les livres mais déteste rester assise. Du coup, quand elle lit, elle marche en même temps ou change toujours de position.
La muse adore le sport. Elle aime notamment pratiquer ceux de combats tels que l'escrime. Elle apprécie aussi la course mais en fait plus rarement que les autres. Seulement une fois par semaine.
Indication plus ou moins importante: Lors des réunions du Grand Conseil, il lui a été interdit d'utiliser son don de séduction ou celui de la comédie. Cela ne gêne aucunement la jeune femme. Bien au contraire, elle peut ainsi s'exercer à ses talents d'oratrice.


Histoire : Comment raconter l'histoire de Deidre? Celle-ci est tellement simple qu'il est difficile de la raconter. Un récit où tout est merveilleux est tellement ennuyeux n'est-ce pas? Les gens aiment lire les périples d'orphelins, d'enfants martyrisés ou de personnes n'ayant jamais eut de chance de toutes leur misérable vie. Je suis sûr que vous aussi, vous vous complaisez dans la souffrance d'autres? Si tel est le cas alors le passée de mon personnage ne vous intéressera aucunement. Ici, ni mésaventures, ni pleures. Tout est beau du début à la fin. Enfin...pour l'héroïne en tout cas. Vous voulez tout de même entendre son histoire? La curiosité sans nuls doutes. Je ne le vous reproche aucunement, au contraire, cela me fait plaisir. J'aurais des yeux pour lire les lignes qui vont suivre.

Notre histoire ne commence nullement par une naissance dans une sombre chaumière à l'hygiène douteuse. Non, elle prend place dans une somptueuse salle. Rideau de velours rouges, sol de marbre blanc, lustre de cristal...Tout indique le luxe. Mais ne nous attardons pas sur la décoration des lieux, elle n'est guère importante. Ce qui nous intéresse, ce sont ces six personnes qui discutent. Je vais vous les décrires un peu plus en détails. Assis sur des chaises installées autour d'une table circulaire, siégeaient cinq hommes. Leurs descriptions n'a guère d'importance, tous avaient des physiques particuliers et ils seraient bien trop long et inutile d'y porter un quelconque intêret. Intéressons nous tout de même à un d'entre eux. Sa peau aussi fripée qu'un pruneau et sa longue barbe blanche laisse penser qu'il est le plus ancien. Mais ce n'est pas son âge qui anime notre curiosité dès que notre regard se pose sur lui. Son regard sévère et songeur est posé sur la sixième personne présente. C'est une jeune femme charmante, peut-être trop mais ce n'est pas ce qui préoccupe notre vieillard. Il doit prendre une décision des moins aisées. Pourquoi ne demande t'il pas de l'avis de ces compères? Il sait pertinnement que cela ne servira à rien et que lui seul peut trancher. Ah oui, vous devez vous demander ce qui le tracasse autant! J'avais faillit oublier de vous le dire, veuillez m'en excuser. Notre respecter grand-père doit décider si oui ou non, l'inconnue pourra prendre le poste de Grand Conseiller et avoir l'immense honneur de s'assoier sur le siège vide. Ce n'est pas une tâche aisé. De tout les postulants elle est celle qui mérite le plus cette place mais quelque chose cloche. Les meilleurs candidats se sont tous désistés sans s'expliquer et bien qu'il ne fut pas pas devin, le vieillard devinait que la jolie muse, car tel était sa race, n'était pas innocente dans cette affaire. Mais voilà, il lui manque des preuves et tout ses soupçons sont infondés. Bien d'autres choses le tracasse aussi. Il n'apprécie guère les pouvoirs de la jeune femme mais il ne peut la refuser pour cela. Le fait qu'elle soit née avec une cuillère en argent dans la bouche le tracasse aussi. Comment quelqu'un qui a toujours eu ce qu'il souhaitait pouvait comprendre un peuple composé de gens travaillant ardumment pour se nourrir? Mais il ne peut la rejeter pour cette raison. Bon nombre de membres du Grand Conseil viennent de famille aisée. En parlant de ses collègues, tous semblent apprécier la candidate. Il faut dire aussi qu'elle a de bons arguments. Elle est jolie, séduisante, intelligente, rusée. De plus, elle a parfaitement réussis les examens.
Après un soupir, le vieil homme décide enfin d'annoncer sa décision.

"Mademoiselle Sawdien, je suis heureux de vous accueillir parmis nous!"

Des murmures se font entendre. Les autres membres du Conseil ne pouvant s'empêcher de donner leur opinion à leurs compagnons.
Mademoiselle Sawdien ou Deirdre affiche un sourire satisfait. Elle ne semble guère surprise d'avoir optenue la place mais après tout, n'était t'elle pas la meilleure des candidates?
Après avoir saluer le Conseil, elle s'en va. Elle vient d'obtenir ce que bons nombres de personnes souhaitaient. Elle va gouverner Azenor ainsi que les autres cités car, même si elles se souhaitaient indépendantes, elles n'étaient que sous le joug de la cité intermédiaire. Du moins c'est ce que pensait la jeune femme et sur ce point, elle n'avait pas forcémment tord.
Je suis sur que vous vous demander si le veillard à eu raison de la choisir, si elle méritait vraiment cette place? La réponse serait : Sûrement. Une dernière question doit vous démanger. Cette jolie créature avait t'elle quelque chose à voir avec le désistement des autres candidats? Possible aussi....

Autres : La jeune femme fume de temps en temps. Elle ne le fait que très rarement, seulement quand on lui propose du tabac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deirdre Sawdien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline
» Deirdre Weatherfall || The Second (and the best) ?
» Oyez Oyez le mythe de Deirdre et des douleurs.
» (deirdre) you'll rise, i promise
» Deirdre ? A Hamlet For A Slothful Vassal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherWorlds :: Other Worlds :: Fiches Personnages :: Fiches Validées-
Sauter vers: